Mois : juillet 2017

Pour Facebook, les chercheurs en sécurité ne font pas bien leur travail – 01net.com


01net.com

Pour Facebook, les chercheurs en sécurité ne font pas bien leur travail
01net.com
Certes, il pense que la sécurité informatique a désormais gagné ses lettres de noblesse dans la société, mais il estime que la communauté des hackers et des chercheurs en sécurité – dans laquelle il se compte – n’a pas suffisamment évoluée. Trop
Un front de lutte contre les cyberattaques électorales aux Etats-UnisLeMondeInformatique

3 autres articles »

Chrome 60 corrige 40 failles de sécurité – LeMondeInformatique


LeMondeInformatique

Chrome 60 corrige 40 failles de sécurité
LeMondeInformatique
La dernière itération du navigateur web de Google corrige 40 failles de sécurité dont moins d’un quart sont qualifiées d’importantes. Le support du Touch Bar pour MacOS fait son apparition tout comme celui de l’API Payment Release pour simplifier les …

et plus encore »

Cybersécurité : l’idée de labélisation et de certification fait son … – LeMagIT

Cybersécurité : l’idée de labélisation et de certification fait son …
LeMagIT
Il s’agit non seulement de fournir un label de confiance cohérent d’un bout à l’autre de l’Union Européenne pour les solutions de sécurité informatique, mais aussi d’imposer certaines bases de sécurité aux produits connectés grand public.

Le Royaume-Uni tente de réorienter ses ados hackers vers la … – Numerama


Numerama

Le Royaume-Uni tente de réorienter ses ados hackers vers la …
Numerama
Au Royaume-Uni, un centre de réhabilitation a accueilli pour la première fois des adolescents coupables de cybercriminalité. Pendant un week-end, ils ont été invités à découvrir les métiers de la sécurité informatique. Bien que certains hackers

et plus encore »

WannaCry et (Not)Petya : pourquoi faut-il repenser la sécurité … – Global Security Mag


Global Security Mag

WannaCry et (Not)Petya : pourquoi faut-il repenser la sécurité
Global Security Mag
Pour la deuxième fois en quelques semaines, de nombreuses entreprises ont constaté que leur infrastructure de sécurité n’était pas en mesure de faire face aux attaques modernes de type ransomware. WannaCry et (Not)Petya exploitent les failles des …

Retour en haut